La force dépend du bon état du cartilage articulaire

Tout le monde comprend qu’une automobile avec un moteur puissant n’avancera pas si les organes de transmission et les surfaces des pièces mécaniques en mouvement sont hors d’usage.

Par analogie la propagation des forces musculaires est contrariée si l’appareil ostéo-articulaire et le cartilage articulaire notamment sont en mauvais état.

Avec sa dégradation (vieillissement, hyper-sollicitation), le manque de mobilité a même pour conséquence une perte de masse musculaire.

C’est le cercle vicieux : perte de mobilité / perte de masse musculaire

La souplesse et la mobilité articulaire sont nécessaires à la préservation de l’intégrité physique et au maintien de la force.

Il faut notamment respecter le cartilage dont les rôles sont :

  • de diminuer le coefficient de friction entre deux surfaces articulaires
  • d’absorber les forces de pression et de tension parfois considérables.

Le respecter, c’est éviter de le surcharger et lui donner un temps de repos suffisant

Husson a démontré qu’une durée de mobilisation trop longue de 2 surfaces articulaires, sans repos compensateur, induit des altérations des cartilages. Ce mécanisme explique la survenue d’arthrose lors du surmenage articulaire professionnel ou sportif.

L’arthrose : un trouble du métabolisme du cartilage aggravé par les surcharges mécaniques :

Le métabolisme du cartilage consiste au renouvellement de sa matrice composée d’un réseau de fibre de collagène. Il s’effectue lentement via les chondrocytes (cellules spécialisées).

Dans des limites raisonnables de contraintes mécaniques, le cartilage faiblement vascularisé se nourrit par imbibition de liquide synoviale et son métabolisme (synthèse/destruction) s’effectue normalement. Il est stimulé par le rythme et l’intensité des pressions qui s’exercent sur l’articulation.

Mais, au-delà d’une certaine charge mécanique en fréquence et/ou en intensité, l’équilibre métabolique est rompu : c’est l’arthrose

L’arthrose est une maladie dégénérative du cartilage accompagnée d’une inflammation intermittente de la membrane synoviale. La destruction du cartilage l’emporte sur sa synthèse.

Les symptômes sont la douleur, parfois un gonflement de l’articulation. A la radiographie, on voit de petites condensations osseuses, les ostéophytes.

Donc pour préserver vos articulations, faites attention avec le surpoids, l’obésité, mais également avec le travail sans ménagement au moyen de charges lourdes…