L’intelligence matérielle au service de la remise en forme

Les domaines de la remise en forme, de la musculation ou de la préparation sportive n’ont pas fini d’évoluer.

Les solutions proposées par les entreprises me paraissent de plus en plus en capacité de satisfaire tous les publics. Les personnes âgées, à mobilité réduite, les amateurs de soins relaxants, les adeptes du fitness et de la remise en forme, ou les sportifs de haut niveau peuvent vraiment trouver leur bonheur.

A mon avis, la modernisation majeure d’un établissement et des équipements provient déjà et proviendra surtout d’une informatisation croissante. De nouvelles perspectives s’ouvrent dans les domaines de la gestion de l’entreprise et de l’association qui intègrent de plus en plus de données de fonctionnement et de supervision des activités. L’adéquation entre les activités et leur rendement économique peut-être analysée en permanence.

Mais cette capitalisation d’informations ne s’arrête pas à une gestion de l’organisation, elle peut servir désormais à un entraînement précis de chacun.

Le suivi informatisé des données d’entraînement commence dès que l’on monte sur certains appareils.

Par exemple, des informations s’affichent sous la forme de compteurs, d’histogrammes,… en temps réel sur la console ou plutôt le tableau de bord. Elles renseignent le sportif, à chaud, en pleine action, pour qu’il soit en mesure de réguler précisément son effort. D’autres données, par téléchargement sur un ordinateur, peuvent servir de base à une analyse à froid. Ainsi, l’instructeur ou le coach peut évaluer l’efficacité de l’entraînement à partir de requêtes et de critères calculés sur la base de données.

« L’intelligence » des appareils se voit également dans : la souplesse de leur configuration parfois automatisée, leur conception pour maximiser l’ efficacité, leur ergonomie. Mais au delà des appareils, c’ est toute la dynamique de l’entreprise au service de la forme, de la musculation, du sport et du bien être qui évolue.

Globalement, je pense avoir repérer 5 objectifs principaux, mentionnés ci dessous, de recherche et développement des industriels. Des détails complémentaires sont listés sous chacun de ces objectifs.

1. Démultiplier les effets de l’entraînement par des interfaces informatisées et communicantes :

  • Communication utilisateur / machine via un tableau de bord audio et vidéo offrant de multiples services (gestion de l’entrainement selon des données biométriques, programmes d’entrainement selon le parcours mémorisé de machine en machine, divertissement via des chaînes TV de fitness ou de musculation, …
  • Communication instructeur / machine (accès à une bibliothèque d’exercices et d’entrainements types, échanges de données entre la machine et un PDA..)
  • Suivi de l’entrainement (extraction des informations enregistrées pour analyse via un tableur ou un logiciel de base de données)
  • Communication wifi entre machines permettant l’organisation de petites compétitions en salle voire en réseau via internet
  • Personnalisation selon un profil via une carte à puce ou une clé à mémoire proposant instantanément un programme d’entrainement

2. Garantir des réponses physiologiques attendues au moyen d’une technologie de pointe

  • Conception adaptée aux personnes à mobilité réduite, âgées, en excès de poids
  • Polyvalence d’équipements sur un même appareil (machines équipées d’instruments ou synchronisables avec du matériel autonome de cardio et de supervision de l’entrainement,…)
  • Synergie des effets dans les domaines esthétique et du bien-être (bulles d’hydrofusion associant vapeur et infrarouge favorisant la pénétration d’actifs cosmétiques)
  • Ergonomie des machines (informations sensorielles tactiles et auditives, commandes par joystick, prises manuelles limitant les pressions sur les poignées, surfaces d’appuis respectant les courbures physiologiques, mécanismes amortisseurs des chocs,…)
  • Respect de la biomécanique humaine (course auto-adaptative des pièces en mouvement, maintien des couples de force sur toute la trajectoire des charges, degrés de liberté des charges dans les trois plans de l’espace)
  • Objectifs ciblés (activation du métabolisme, action sur la cellulite, la peau et le réseau vasculaire, lutte contre la décalcification osseuse, développement de la proprioception et de la motricité, amélioration de la performance du sportif)
  • Possibilité d’entrainer des sportifs de haut niveau (machines robustes parfois garanties à vie, tapis de course pouvant servir à un marathonien)

3. Passer moins de temps en salle avec davantage de résultats

  • Exploitation de multiples propriétés mécaniques et de sources de résistance (pression hydraulique, pression d’air, inertie de pièces permettant l’enchainement du travail des muscles agonistes et antagonistes)
  • Gestion des phases de l’entrainement (contrôle et timing des séquences d’échauffement, de la réalisation des programmes, des temps de récupération…)

4. Proposer un aménagement global, sécurisant et esthétique d’une salle ou à domicile

  • Finitions en cuir et chromées impeccables
  • Habillages luxueux permettant une parfaite intégration dans un salon, un bureau, un hôtel…
  • Gamme d’appareils homogènes et lignes de produits au même design
  • Solutions d’aménagements modélisés par ordinateur selon la configuration de la salle

5. Analyser l’environnement et la gestion de l’entreprise et à domicile

  • Attirer une nouvelle clientèle
  • Evaluer le niveau d’activité des membres
  • Anticiper la fréquentation de la salle au moyen de logiciels proactifs
  • Automatiser la gestion des entrée-sorties des clients ou des membres, d’encaissements, d’historiques des paiements.
  • Exportation des données pour un traitement et une analyse des consommations
  • Garantir la réussite commerciale en identifiant des opportunités économiques
  • Augmenter et élargir la clientèle avec le même nombre de professeurs ou d’instructeurs
  • Assister l’entreprise par un service après-vente