Progresser par la prévention des accidents

Il est rageant de devoir stopper l’entrainement suite à un accident. Ce sont parfois des mois d’efforts réduits à néant en une fraction de seconde…

Pire ! toute une carrière peut-être écourtée définitivement.

Mais comme pour la conduite automobile, de nombreux accidents sportifs pourraient être évités simplement au moyen d’un comportement approprié.

Pour limiter le risque il faut chercher à le prévenir. Sécuriser l’entrainement nécessite une prise de conscience des situations dangereuses, un apprentissage, de l’expérience, un encadrement qualifié.

Mais cela exige surtout une adhésion aux principes d’entrainement respectant l’intégrité physique.

Certains sportifs en squat m’ont franchement inquiété lors de la prise de barre sur les épaules. Leurs genoux « tremblaient » sous la charge et le tronc oscillait dangereusement d’avant en arrière. Que de risques pour gagner un peu de performance !

Quelques facteurs favorisant l’accident :

  • Risques induits en repoussant de plus en plus les seuils de sécurité
  • Penser qu’augmenter les risques développe des compétences pour se sortir de situations difficiles. Ce genre d’idée est généralement contre-productif car à l’origine d’une multiplication des blessures. Il est préférable de développer des aptitudes à identifier des dangers pour les éviter ou limiter leur gravité en cas de dommage.
  • Risques liés aux perturbations temporaires des aptitudes (fatigue, méforme, traitements médicaux réduisant la vigilance…)
  • Risques liés au non respect de quelques principes de base de l’entrainement (déficit d’échauffement, récupération insuffisante,…)
  • Risques liés au déni du danger. Il s’agit de masquer une réalité qui ne convient pas. Le pratiquant construit une échelle de risques ressentis en utilisant des références personnelles. Il privilégie ses idées, son expérience, aux risques objectifs ou statistiques (évalués par les instances reconnues ou connus par le professionnel)
  • Risques liés à une appétence traumatophile. Des études ont montré que des sportifs notamment anxieux ou impulsifs cherchent parfois le danger (souvent les adolescents). Dans le but d’une affirmation de soi et du maintien d’un haut niveau de stimulation, ils sont avides de sensations extrêmes et multiplient les défis au-delà du raisonnable. Le but est de se donner l’illusion de toute-puissance.

Conseil : Si vous êtes régulièrement blessé ou victime d’accidents à répétition, parlez en à votre médecin et à votre entraineur.

One thought on “Progresser par la prévention des accidents”

Comments are closed.